contactez-nous :

Picto email.png

suivez-nous :

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon

aidez-nous :

Picto Ulule.png

"Le temps n’est plus à la prise de conscience, mais à des règles, des décisions et des actions honnêtes et déterminées."   

Pierre RABHI

    Les voyants sont au rouge: La biodiversité est menacée, la pollution tue toujours plus, des populations sont menacées en raison de notre modèle économique... Nous sommes conscients de tout ça. Le temps n'est néanmoins pas à la désolation.

Écho'logique est né d'une ambition positive :  montrer que le tableau n’est pas tout noir, que les solutions existent déjà. 

"Découvrir et s'enrichir des modèles  sans les mettre en concurrence" 

    Si la France s'engage dans la protection de notre planète, son investissement est relatif et à évaluer avec prudence. En effet, la dynamique semble provenir davantage des associations et des citoyens. A petite échelle, des actions sont mises en place et portées avec détermination. 

L'impulsion part du bas pour tenter d'influencer le haut. 

Mais à échelle nationale ? Les pouvoirs publics tardent à concrétiser cette prise de conscience par des engagements concrets. Si nous savons tous qu’il est souhaitable de relever le défi environnemental rapidement, est-il réalisable à grande échelle ? 
 

    En associant cette question avec notre envie de voyage, nous nous sommes demandés comment d'autres pays abordent la problématique du dérèglement climatique ? 

Le Costa Rica (ou Démocratie verte) ainsi que le Panama sont très vite sortis du lot. S'appuyant sur des initiatives locales, les pouvoirs publics ont été à l'oeuvre très tôt. (Voir Présentation "Costa Rica/Panama").  L'impulsion vient aussi du haut et propose de facto à la population une vision plus verte et plus durable dans sa relation avec l'environnement. 

C'est avec cette envie de comprendre et de comparer que notre projet est né. Sans vouloir mettre en concurrence  les modèles, nous estimons que la rencontre ne peut qu'être enrichissante. Que pouvons nous apprendre du Costa Rica et du Panama ? 
 

    Armés d’un matériel audiovisuel, nous partons vers ces destinations avec l’ambition de créer un écho aux politiques et modes de vie « verts » qui fonctionnent et qui, parfois, épatent. 

    Avant notre départ vers l'Amérique Centrale, nous avons tenté de contacter des associations, collectifs ou particuliers qui militent pour un avenir durable : Modèle de permaculture, Refuge animalier, Bioconstruction, Reforestation...

Format sonore, écrit, filmique ou illustré (à chacun ses dadas) attesteront de nos rencontres et découvertes au cours de notre itinéraire.
 

   Qu'elle est la portée de ce projet ?

    Cette rencontre avec les différents protecteurs de notre planète a pour vocation de mettre en lumière et de valoriser ces solutions. Nous souhaitons partager nos rencontres à tous ceux qui le souhaitent. Passionnés de nature, optimistes, jeunes, ce projet vous est destiné.

En amont de notre voyage, des rencontres avec plusieurs classes ont été effectuées afin de présenter nos objectifs et ambitions.  La sauvegarde de la biodiversité est possible, il ne reste plus qu'à encourager et développer les idées existantes.

 

Le voyageur voit ce qu'il voit, le touriste voit ce qu'il est venu voir.

Gilbert Keith Chesterton